Venez RP sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Banner
Demande de Partenariat: Ici

Partagez
 

 Cousinnnnnn, ça faisait longtemps !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nereus
Général du Dragon des Mers
Général du Dragon des Mers
Nereus
Messages : 291

Caractéristiques
Vie Vie:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue190/190Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (190/190)
Cosmos Cosmos:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue200/200Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (200/200)
Armure Armure:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue420/420Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (420/420)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Cousinnnnnn, ça faisait longtemps !   Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 EmptyMer 21 Aoû - 11:53

Je ne pouvais réellement voir les réactions de mes deux divinités mais je voyais bien que quelque chose clochait. A cause de la Spectre, de la marina ? Ou bien les deux ? Je n’avais fait qu’appliquer les règles, règles que la Cardinal de la Terreur n’avait pas appliqué. Quelque chose ne coïncidait pas avec mon retour, quelque chose clochait et je n’arrivais pas à mettre la main dessus. J’écoutais les propos de la voix de l’Unique, elle n’était effectivement pas n’importe qui au sein de nos troupes. La toison d’or rien que ça….

Prenant soin de ne pas interrompre mes divinités et ma prêtresse j’attendais patiemment mon tour avant de répondre aux interrogations d’Ares.

« Rien de particulier que je sache. Elle voulait voir le Domaine de la Guerre et faisait connaissance avec la Cardinal de la Terreur et ce en dépit de notre règlement très strict à ce sujet. Je l’ai donc défié et nous avons combattu. » Je marquais une pause ne sachant pas si mes prochaines paroles seraient bien perçues. « Par contre je dois vous avouer qu’afin de ne pas provoquer d’incident diplomatique je lui ai laissé la vie sauve et elle a quitté notre royaume vivante à la fin de notre affrontement. J’ai simplement testé sa valeur au combat et je lui ai rappelé que votre Royaume n’était aucunement là pour satisfaire les curiosités des uns et des autres. »

Je baissais la tête encore un peu plus tout en fermant les yeux .

« Toutes mes excuses si j’ai mal agi, j’en assumerai les conséquences… »

Je n’eus pas le temps de m’excuser d’avantage qu’Aphrodite m’emmenait déjà à l’écart. Que me voulait-elle ? Rien certainement, elle devait jugeait que je n’avais plus ma place en ces lieux et qu’il valait mieux laisser la pretresse avec Ares. Je finissais donc par la suivre, gardant le silence.

Arrow Avec Aphrodite

----------------------------------------

Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Nereus10
Revenir en haut Aller en bas
Arès
Dieu de la Guerre
Arès
Messages : 617

Caractéristiques
Vie Vie:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue360/360Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (360/360)
Cosmos Cosmos:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue392/392Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (392/392)
Armure Armure:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue700/700Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (700/700)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Cousinnnnnn, ça faisait longtemps !   Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 EmptyVen 23 Aoû - 21:24

God Of War

Aphrodite n'était pas du genre à vouloir passer son temps avec les affaires internes de son époux. Arès ne voulait d'ailleurs jamais la mêler de ses conflits. Il ne voulait pas qu'elle soit au centre des débats et souhaitait la conserver uniquement pour son propre plaisir. L'unique la laissa donc partir avec Lowin à ces cotés. Avant ça, il avait écouté la réponse de sa guerrière et il était content de constater que le marinas avait eu la vie sauve. Non pas qu'il s'inquiétait pour la vie d'un homme, mais plutôt pour préserver les chances qu'il avait de négocier avec son oncle. Ceci étant, les deux femmes quittèrent la salle du trône.

De nouveau seul face à la prêtresse, Arès laissa échapper une forte lueur autour de son corps avant que son armure d'orée ne vienne le recouvrir. Autant prendre son rôle de guerrier maintenant que son épouse n'était plus là. Il allait pouvoir s'occuper des affaires de son royaume. Sa représentante divine était revenu de sa longue absence avec une toison d'or, surement pour justifier son absence, mais Arès ne lui en voulait pas. De toute façon... il n'avait rien fait depuis que ses fils s'étaient endormi.

" Bien, dépose ça au sol, je le récupérerais. "

Le sol d'Arès était d'une rare propreté, même manger par terre serait d'une grande hygiène. Le fils de Zeus croisa les bras avant de reprendre la conversation.

" J'ai sentis mes guerriers sortir du royaume, il doit surement se passer quelque chose... D'ailleurs, quelqu'un vient d'entrer sur mes terres sans y être invité... "

La tête baissé et les yeux fermés, l'unique commençait sérieusement à s'agacer que l'on vienne importuner son domaine. Le monde avait sans doute besoin d'une petite pique de rappel...

" Allons nous dégourdir les jambes et accueillir cet hôte comme il se doit. "

Revenir en haut Aller en bas
Aphrodite
Déesse de l'Amour et de la Beauté
Aphrodite
Messages : 72
Infos fermées
MessageSujet: Re: Cousinnnnnn, ça faisait longtemps !   Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 EmptyMar 17 Sep - 4:04



  Refaire la déco
  Superposition de coussins

«Mon amour, tes guerriers sont un peu...»


 Au moment où les larges portes du palais s'ouvrirent en grand pour laisser passer l'épouse d'Arès, elle croisa Alia qui, d'un pas visiblement décidé, quittait le sanctuaire de son époux. Passant près d'Aphrodite en lui jetant un regard plus que bref, la Belle d'Olympie s'arrêta, l'air surpris, et fixa la prêtresse s'échapper littéralement de la salle.

«Quelle mouche l'a piquée...»


 Murmura-t-elle alors que les portes du palais se refermaient sur Alia et que sa silhouette avait disparu. Haussant les épaules d'un air distrait, un "Ahhh ces humains" n'aurait pas détonné dans le paysage, sans doute.
Reportant son attention, plus que méritée cela va de soi, sur son époux, Aphrodite brisa la faible distance qui les séparait et reprit place sur son endroit de prédilection : les genoux d'Arès.

«Pour ton dos, mon coeur...»


A ces mots, Aphrodite extirpa un coussin dont on ne sait où et après l'avoir agité quelques brèves secondes sous le nez d'Arès, le plaça entre son dos et le dossier du large trône d'or. Il était d'un bleu clair aussi limpide qu'un ciel sans nuage, brodé de quelques fleurs et de papillons. Une décoration qui sciait parfaitement au Dieu de la guerre violente... n'est-il pas...?

«Je l'ai appelé Löwin !»


Lança-t-elle d'un air amusé avant d'agiter la main de bas en haut tout en poursuivant dans l'instant.

«Ta guerrière avait quelques petits... conflits de conscience avec son époque. Elle n'aurait été qu'un poids pour toi, autant que pour elle. Je la laisse donc réfléchir jusqu'à ce qu'elle soit parvenue à quelque chose de plus... stable. Ne t'inquiètes pas, ça n'est que temporaire, mais nécessaire, crois-moi.»


Conclut-elle en minaudant à son oreille avant de déposer un langoureux baiser sur ses lèvres. Arès savait que personne ne maîtrisait mieux les sentiments que sa douce et tendre, et, de fait, cela était pour le moins logique. Qu'elle ait estimé que Löwin ne saurait pas comment gérer ses sentiments pour l'instant et que cela poserait un problème tôt ou tard, donnait toute crédibilité à sa décision d'en faire un... coussin.
Enroulant ses bras autour de son cou, relevant une jambe fuselée à demi nue tout en posant son pied sur le genoux de son époux, elle le fixa en lançant d'une voix langoureuse.

«Alors... qu'est-ce que j'ai manqué ?»



  (c) Never-Utopia
 

----------------------------------------

Merci mon Arès d'amour pour le kit ♥️

Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Signature-Aphrodite

Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Banaph11
Revenir en haut Aller en bas
Ray
Cardinal du Feu
Ray
Messages : 82

Caractéristiques
Vie Vie:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue190/190Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (190/190)
Cosmos Cosmos:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue190/190Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (190/190)
Armure Armure:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue420/420Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (420/420)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Cousinnnnnn, ça faisait longtemps !   Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 EmptyMer 18 Sep - 11:01

「 Retour à Sparte」
Sparte, enfin il était de retour. Cette cité qui l'avait vu naitre, ce bijoux qu'il avait quitté il y a bien longtemps. A chaque fois qu'il revenait un sentiment de nostalgie l'envahissait et les souvenirs jaillissaient tel un geyser. Il revoyait ses camarades, son entrainement, son roi puis la guerre, la mort et Arès. Désormais la ville lui appartenait et si les spartiates avaient la réputation d'être l'élite de la guerre, ils n'étaient rien en comparaison du Dieu. Ray avait rejoint l'armée du seigneur de la guerre avec une joie immense et lui avait toujours été fidèle. Il avait commencé en tant que berserker et c'était petit à petit hissé au rang de Cardinal du Feu. C'était il y a des siècles et pourtant, aujourd'hui, il en était au même point. N'étant plus convaincu d'être la personne la plus qualifiée il avait légué son armure à un successeur et était parti s'entraîner. Ce n'était que temporaire, jamais il n'abandonnerait sa position et encore moins son Dieu. Mais l'âme de celui-ci n'était plus présente. Ray prit alors la décision de voyager afin de découvrir de nouvelles techniques de combat, de s'améliorer, de guerroyer et de former de nouveaux guerriers. Certains rejoindraient très certainement Arès. Tout cela il ne pouvait l'accomplir avec les responsabilités de Cardinal. Mais le poste est aujourd'hui vacant et le Dieu est de retour.

Ray contempla l'entrée du domaine de la guerre, c'était toujours aussi imposant et intimidant. On n'arrivait pas ici par hasard. Le Cardinal rencontra une légère résistance, quelques soldats courageux, qu'il préféra envoyer au tapis tout en les invitants à rejoindre le Désert de feu pour s'entrainer. Il parcourut les domaines jusqu'au fameux désert. Les lieux semblaient bien vide. Il se souvint de l'époque où l'armée était au complet, que ce lieu était animé par les combats et le sang. Il devrait reformer son régiment et rendre sa gloire d'antan à ce lieu. Il vit son armure qui l'attendait au milieu de l'arène. L'air se mit à vibrer, elle reconnaissait son ancien porteur. Il s'en saisit et immédiatement la fusion eut lieu, il se sentait enfin entier. Le Cardinal du Feu était de retour. Désormais il devait se présenter à son maître. Le reconnaitrait-il? Son corps avait été détruit autrefois. Ray se posait tout un tas de questions sur la réincarnation, mais le cosmos ne mentirait pas.

Il arriva devant le temple d'Arès et prit quelques secondes pour le contempler. Il frappa à la porte, attendit quelques secondes et entra. La première chose qui interloqua le Cardinal était la propreté du lieu, aucun doute son maître était de retour. Puis son regard se posa sur le Dieu. Il eut quelques secondes sans savoir comment réagir. Il n'y avait aucun doute, c'était bien lui, il était vivant. Après tout ce temps il pouvait de nouveau voir son maître. La personne la plus puissante au monde, le rival parfait. Mais seul l'humain pouvait considérer le Dieu comme un rival. C'était plus un objectif à atteindre, obtenir un jour la puissance nécessaire pour rivaliser avec l'être idolâtré. Les anciens grecs possédaient un mot pour ce péché d'orgueil : l'hybris. Du point de vue du combattant ce n'était pas le cas, il rêvait simplement de vivre le plus fabuleux combat de tous les temps. Il s'agenouilla et baissa la tête en signe de soumission. Seul la descendance du divin Arès et lui-même, avait la capacité de faire ployer le genou à Ray sans avoir à l'exiger par la force.


"Ô Arès, maitre de la guerre, Dieu de la destruction, je suis ici pour vous servir de nouveau. Moi, Ray, votre Cardinal du Feu renouvelle le serment de vous servir et d'apporter la victoire à vos armées."

Il prononça cette phrase en relevant la tête et aperçut une dame qui se trouvait aux côtés du Dieu. Ray pria pour ne pas avoir interrompu quelque chose, se faire remarquer dès son premier jour de travail n'était pas ce qu'il souhaitait. L'impatience de revoir Arès, la joie de le savoir en vie et de pouvoir partir en guerre pour lui l'avait emporté sur le reste. C'était très rare que ses émotions prennent le contrôle, mais la situation était exceptionnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Arès
Dieu de la Guerre
Arès
Messages : 617

Caractéristiques
Vie Vie:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue360/360Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (360/360)
Cosmos Cosmos:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue392/392Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (392/392)
Armure Armure:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue700/700Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (700/700)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Cousinnnnnn, ça faisait longtemps !   Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 EmptyMer 18 Sep - 19:40

God Of War
Sans rien dire, Alia préféra s'en aller et quitter les lieu. Elle n'avait pas eu l'envie de continuer à ses cotés. Peut-être souhaitait-elle encore profiter de sa vie d'humaine auprès des autres. En tous les cas, le fils de Zeus lâcha un soupir avant de poser son poing sur sa joue. Coude posé, il ferma les yeux quelques instants. L’intrus venait de quitter le royaume, et il n'aurait ainsi pas à se déplacer. L'unique posa ses yeux vers son épouse qui venait de revenir à lui. Son entrevu avec sa guerrière n'avait pas duré. La déesse de l'amour était revenu avec un coussin au motif des plus... original. Ou avait-elle trouvait ça ? Et surtout, pourquoi lui donner un nom ? Arès resta perplexe à la façon dont son amour lui présenter un simple coussin. En tous cas, ce n'était pas de refus. Le dieu de la guerre s'écarta légèrement pour permettre à Aphrodite de poser l’oreiller derrière lui.

" Je vois, tu l'a donc transformé en coussin. Mais ne crains-tu pas qu'elle puisse voir nos ébats sous cette forme. "

Bien sûr tout cela était ridicule, mais tellement provoquant à l'égard de la déesse. concernant Lowin, elle pouvait prendre son temps. Arès avait besoin de guerrier prêt et fort mentalement. Les doutes ne devaient pas subsister. Cela n'empêcha pas Aphrodite de lui offrir un long baiser. Même s'ils avaient passé quelques heures ensembles en toute intimité, l'unique sentait sa déesse encore prête à en découdre et cela n'était pas pour lui déplaire. Il n'y avait pas à dire, elle savait y faire avec lui... Bras autour de son cou, et jambe placé stratégiquement, l'unique succomba au charme de la déesse en posant ses mains sur les hanches de l'amour.

" Eh bien, j'avais l'intention d'aller me dégourdir les jambes. "

Posant son front contre celui de la déesse, le dieu de la guerre attira son épouse contre lui. Il passa sensuellement ses main dans le dos de la déesse pour la faire frissonner. Jouant sur le désire, il s'amusa à la faire patienter quelques secondes avant de reprendre la parole.

" Mais maintenant, je ne souhaite qu'une seule chose... Que dirais-tu d'aller à l'endroit ou nous avons conçus nos enfants. Loin de tout regard... dans notre palais divin au mont Olympe. Là ou nos corps pourront rester unis pour les siècles à venir... "

Mais à peine avait-il eu le temps de finir, qu'il sentit le cosmos d'un nouvel arrivant. La porte de la salle du trône ne tarda pas à s'ouvrir pour laisser place à l'un de ses guerriers éveillé. Genou à terre, l'homme se présenta à lui. Ray, le cardinal du feu. Il se souvenait d'avoir déjà eu à faire avec lui. C'était un guerrier fier qui aimait affronter des adversaires plus coriaces que les autres. C'était un plaisir de le voir à ses pieds, même s'il aurait aimait passé un moment avec son épouse. Jouant une nouvelle fois sur le désirs charnelle de sa partenaire il murmura avec un large sourire.

" Quel dommage... On dirait que nous allons devoir annuler nos vacances. "

Lâchant son épouse et portant son regard vers le nouveau venu, Arès s'adossa contre son trône pour l’accueillir.

" Je te souhaite un bon retour Berserker. Il est vrai que je manquais de guerrier, et t'a venue est de bonne augure pour la suite. "

Marquant un temps d'arrêt, il tourna son regard vers Aphrodite avant de le porter une nouvelle fois vers Ray.

" Comment te sens-tu ? As-tu retrouvés toutes tes capacités ? "

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Infos fermées
MessageSujet: Re: Cousinnnnnn, ça faisait longtemps !   Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 EmptyJeu 19 Sep - 15:33





Sohan revenait de loin. Voilà des mois que les voiles des bâtiments étrangers ne lui avaient pas offert le luxe d'une bonne bouffe et d'un bon sommeil. Même si ses souvenirs lui faisaient défaut, la Guerre était là pour l'accompagner, lui chuchoter des secrets du passé, lui rappeler des événements qui, à l'origine, n'auraient jamais dû être oubliés. Alors il cheminait, de villes en villes. Souvent, quand il croisait des négoces d'épices et de spécialités en tout genre, l'Italien s'imaginait prendre un verre de vin dans un marché à peine bondé, mais l'heure n'était malheureusement pas aux gamineries. Et, plus les jours passaient, plus le Métis s'approchait de Sparte. Vint pourtant un moment où il gagna enfin le Domaine de la Guerre.

Un moment qu'il avait attendu depuis son retour parmi les Aptes...

Aux portes de la ville, la chienne qui l'accompagnait se tendit, stoppa sa marche. Des hommes s'approchaient, mais leurs démarches pressées et maladroites indiquaient qu'ils étaient malintentionnés. Derechef, l'animal aboya à plusieurs reprises sur les quelques gardes qui, interpellés, tentèrent de l'arrêter à l'aide de quelques lances rivés droit sur lui. Hélas, ils n'eurent pas le temps de souffler qu'ils virent une épée se dresser, une main guidée le tranchant en formant une diagonale bien calculée, et le sourire parfaitement détendu du nouveau venu...

Ni vu ni connu, un hoquet de stupeur éclata lorsque les jeunes soldats se virent désarmés.

" Qui es-tu ? "

Un sourire malin et moqueur trouva son chemin sur les lèvres du Maître d'armes, fortement amusé par les nouvelles recrues qui défendaient les portes.

-  Je ne sais pas trop...Qui pensez-vous que je sois ?

Tout en fermant les yeux, Sohan reconnut son erreur. Il ôta alors sa cape pour mieux révéler sa Cuirasse de maître d'arme.

- C'est..., souffla le premier pion. Maître d'armes de l'épée, c'est un plaisir de vous voir...Veuillez nous excuser pour le malentendu...
- Ce n'est rien... Maintenant si tu peux me laisser passer, ce serait bien. On verra après pour renforcer ton entraînement. En l'état actuel, même "elle" pourrait te mettre à terre. N'est-ce pas, Menos ? "
, fit-il en passant une main dans son pelage.

La chienne aboya de nouveau, comme pour tuer les dernières méfiances qui naissaient dans le coeur de ces soldats. Son chemin pouvait ainsi reprendre. Bien vite, Sohan remarqua que la température élevée ne cessait de croître. Traverser le brasier des flammes et le désert de feu ne put que lui soutirer un soupir qui en disait long sur son humeur. D'une main, il essuya la sueur de son front et tenta d'ignorer le filet de bave qui coulait depuis la gueule de Menos.

"C'est surprenant, il fait chaud ici..."

Rien d'insurmontable néanmoins. Tout en haut, dans le Temple du Maître de ces lieux, on l'attendait. Après tant d'années passées sur les mers et les continents étrangers, il était temps pour lui de remercier Seigneur Arès de l'avoir accueilli dans l'un des quatre régiments de son armée. Il interpella une dernière fois la chienne noire et, tout en la rassurant, lui ordonna de l'attendre à l'entrée du Temple. Obéissante, la bête s'exécuta et s'assit sur les pierres aux abords, observant son jeune maître disparaître dans les couloirs du temple, plongé dans ses réflexions...

"Il ne reste plus qu'à me présenter...Et apprendre à connaître le bataillon, ses us, et ses coutumes par la suite.", songea-t-il.

Les Flammes Spectrales. A bien y réfléchir, ce régiment lui correspondait certainement à merveilles. Aux yeux du Monde, Sohan n'était plus qu'une petite étincelle, une promesse du passé que la politique avait avorté avant même qu'elle ne puisse entrer dans les pages de l'Histoire. Le "Maître d'Epée de Rome". "L'Ankh à la Couronne". Mais encore, "Sohan La Virevolte". Sa légende  n'avait désormais de sens que pour ceux qui pouvaient aujourd'hui voir son corps, ressuscité par les soins du Dieu Guerrier et de sa Cuirasse... Et encore.

C'était ridicule.

Et, maintenant qu'il se tenait au cœur du domaine de la Guerre, il n'avait plus le droit à l'erreur. A en juger le cosmos qui brillait légèrement au loin, il n'était d'ailleurs pas le seul mortel à désirer contempler de ses propres yeux le dieu le plus proche des Hommes. Une à une, l'Epée d'Arès monta les dernières marches du Temple. Ce ne fut qu'en passant les premiers piliers qu'il vit celui envers qui sa dette se révélait être infinie. Incarné dans un corps humain, ce dernier n'avait visiblement pas perdu de sa prestence. Il vivait, soufflait, et intimait tout à la fois la rage, le naturel, la vaillance et la barbarie. Son aura était à des kilomètres des autres. Etait-ce donc cela, qui séparait l'Homme des dieux ? Très certainement. La femme à ses côtés n'était pas si différente de lui non plus...

Un léger sourire s'empara des lèvres du Maître d'Epée. Tous les soldats et les êtres de ces lieux étaient exceptionnels, à leur façon tout du moins. A cette pensée, le dernier adressa alors un regard curieux vers le Cardinal du Feu, l'Italien prit la parole, révélant sa présence et ses intentions...

"Seigneur Arès."

Etre oublié. Renoncé à l'épée. Cela, le Maître d'Arme ne pouvait l'accepter. On lui avait offert une seconde chance. Une main tendue. Une main qu'il avait aussitôt saisie. Alors Sohan leva un regard épris de fierté et de loyauté, son collier, semblable à un Ankh, cliqueta comme pour sceller cet hommage. Cette légère touche égyptienne n'était néanmoins pas sans jurer avec les traits de son visage, dévoilant un métissage pour le moins étrange et...ancien. Sans ciller, sa main étreignit la garde de son arme de prédilection, puis il la planta son épée dans le sol et s'agenouilla devant son Dieu pour finalement reprendre la parole.

"Moi, Sohan, Maître d'arme de l'Epée, vous présente mes hommages et vous jure fidélité, quel qu'en soit le prix. Je ne saurais expliquer ce qui vous a poussé à guérir un vétéran du poison qui lui mordait les membres, mais ma vie est désormais vôtre !"

Il avait trop à faire, pour renoncer maintenant et marcher dans l'ombre...Et il comptait bien rattraper le temps perdu.


Dernière édition par Sohan le Jeu 19 Sep - 16:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aphrodite
Déesse de l'Amour et de la Beauté
Aphrodite
Messages : 72
Infos fermées
MessageSujet: Re: Cousinnnnnn, ça faisait longtemps !   Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 EmptyJeu 19 Sep - 16:09



  Refaire la déco
  Superposition de coussins

«Et alors...»


 Murmura-t-elle d'une voix suave lorsque son époux la taquina sur le fait que, sous cette forme, Löwin ne pourrait rien perdre du moindre spectacle qui se présenterait sous ses... fils ? Ce qui n'était en rien le cas, cela va de soi. Mais l'idée d'Arès semblait beaucoup amuser son épouse.
Cela faisait partie des choses qu'elle aimait chez lui. Son... imagination.
Passant ses bras autour de son cou, dévoilant habilement une jambe, Arès ayant un mal fou à résister à ce genre de provocation, l'Amour se blottit contre son Dieu en extirpant un soupir d'aise. Délicatement, son index se posa sous le menton de la Guerre qu'elle oscilla vers elle. Et alors qu'elle esquissa quelques mots, ses lèvres frôlaient les siennes avec légèreté.

«Es-tu certain que se sont tes jambes que tu veux dégourdir... mon Amour.»


 Après cette énième provocation, elle laissa son époux lui répondre à loisir alors que ses doigts couraient le long de son dos. C'était de bonne guerre... c'était un jeu... un jeu millénaire qui n'avait jamais eu de fin, et n'en aurait jamais. Quand l'un décidait de rendre les armes, c'était pour mieux les reprendre dans la seconde qui suivait.

«Oh ? Des vacances...? Est-ce bien raisonnable...?»


Dit-elle d'un air totalement faux. L'idée était plus que merveilleuse, et il ne faudrait pas insister d'avantage pour que le portail les menant vers l'Olympe s'ouvre dans la seconde qui suivait. Aphrodite ne se rappelait même pas la dernière fois où une telle chose s'était produite. Finalement... les plus longs moments qu'ils avaient passés ensemble sur le mont Olympe, c'était en cachette, lorsqu'elle était encore l'épouse d'Héphaïstos. Sa proposition tombait fort bien et elle remplit le coeur de l'Amour d'une gratitude sans limite. Arès savait parfaitement qu'il ne pouvait pas lui faire plus plaisir que cela.

Sauf que...

«C'est pas vrai...»


Le regret qui pointa alors dans le timbre de voix de la Divine était si sincère qu'il en était presque déchirant. Décidément... les humains ont toujours le chic de débarquer quand ils ne sont ni attendus, ni tolérés. Et au pire moment... de préférence. Mais cela faisait aussi partie du jeu. Etre la compagne du Dieu de la Guerre, le sanguinaire, violent, destructeur et impitoyable Arès, n'était pas de tout repos.

La moue légèrement boudeuse, Aphrodite se dégagea de l'étreinte de son époux, avec douceur cependant, et se jucha sur l'un des larges accoudoirs du trône royal, comme à son habitude dès que son époux recevait de la visite. Mais tout comme à son habitude également, comme si elle marquait son territoire, une jambe barrait la moitié du corps de son époux, posée avec légèreté sur le genoux d'Arès.

L'avantage quand l'on incarne le sentiment dans toute sa splendeur, c'est que l'on passe de l'un à l'autre en un temps record. Du moins quand c'est dans ce sens là, cela convient à tout le monde. C'est donc un sourire amusé qui se dessina sur les lèvres rosées de la Beauté alors qu'elle leva la main en direction de Ray, une fois qu'il se soit incliné devant son époux, tout en agitant ses doigts avec la grâce d'une harpiste.

«Bonjour Ray, il y a bien longtemps. J'espère que tu te portes bien.»


S'il y a bien des guerriers d'Arès qu'elle apprécie au-dessus des autres, en dehors de ses superbes fils, cela va de soi, ce sont bien les Cardinaux. Ils sont tellement... surprenants, ces petits humains à qui Arès a bien aimablement octroyé l'immortalité.
Ray fut suivi de près par un second humain que l'Amour n'avait jamais rencontré. A en juger par son attitude et ses mots, il se présentait devant Arès pour la première fois. Quand il planta son épée en perçant les magnifiques dalles de la salle du trône, Aphrodite ne retint pas la grimace qui s'afficha très clairement sur son visage.
Par réflexe, et pour éventuellement tenter d'endiguer une débauche de mauvaise humeur divine spontanée et terrifiante, les ongles d'Aphrodite glissèrent délicatement le long de la nuque de son époux. On fait diversion comme on peut hein...


  (c) Never-Utopia
 

----------------------------------------

Merci mon Arès d'amour pour le kit ♥️

Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Signature-Aphrodite

Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Banaph11
Revenir en haut Aller en bas
Ray
Cardinal du Feu
Ray
Messages : 82

Caractéristiques
Vie Vie:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue190/190Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (190/190)
Cosmos Cosmos:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue190/190Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (190/190)
Armure Armure:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue420/420Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (420/420)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Cousinnnnnn, ça faisait longtemps !   Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 EmptyJeu 19 Sep - 21:10

「 Retour à Sparte」

Sa venue était de bon augure? Il n'en espérait pas tant et se jura de ne pas faire mentir la divinité. Et effectivement il avait pu constater par lui-même le manque d'effectif. Etait-ce la faute à cette soi-disant modernisation qui poussait l'humanité à dépasser l'obscurantisme et à se tourner vers la connaissance? Le Berserker détestait cette période qui serait plus tard nommée "Le siècle des Lumières", il y voyait la résurgence de la cité d'Athènes. Toujours à vouloir parlementer et philosopher. Et même parmi ceux faisant la guerre, le niveau était faible, la faute aux arquebuses et autres mousquets. C'était certes un fabuleux moyen de tuer, mais il n'y avait dedans aucun effort physique, pas même besoin de courage pour appuyer sur la détente. Le spartiate ne craignait pas ses armes, aucun outil ne surpasserait jamais le cosmos. Mais cela avait rendu les hommes lâches et faibles. Et il était hors de question de revoir les critères à la baisse pour créer l'armée la plus puissante au monde. Heureusement le voyage de Ray n'avait pas été vain.

"Oui seigneur Arès, mais je sais que je peux encore aller bien plus loin. Ma volonté ne faillira jamais."

Il savait. Bien que ce ne soit pas un secret, mais le fier soldat qu'il était ne voulait pas paraitre faible. Une autre raison de son départ était qu'il voulait rencontrer et recruter des combattants. Il avait semé quelques graines et attendait les germes pour savoir s'il avait réussi. Mais auraient-ils le temps d'attendre la moisson? Pour que le maître utilise les mots employés, c'est que la guerre était pour bientôt, ou avait déjà lieu. Il avait manqué tellement de choses. Il trouverait plus tard une personne qui lui raconterait les évènements des dernières années.

La dame s'adressa au guerrier. Sa voix lui était plus que familière et elle connaissait son prénom. Il esquissa un regard discret dans sa direction et comprit son erreur. La déesse de l'Amour, mère des seigneurs Phobos et Deimos. Ray n'avait jamais compris comment on pouvait posséder comme attribution divine l'amour, mais elle était aux côtés de Arès depuis si longtemps qu'on ne pouvait lui faire aucun reproche. Le cardinal ne s'agenouillait pas devant elle, en temps normal, mais avait pour elle un immense respect. Il était même légèrement heureux de la revoir, bien qu'il n'ait pas songé un instant qu'il la retrouverait en ce lieu... alors qu'elle y vivait! La Guerre et la Destruction lui avait tellement manqué qu'il avait occulté sa présence et son existence. Etait-ce qu'on appelait de l'euphorie? Non peu probable, il se sentait bien plus heureux lorsqu'il combattait.

"Dame Aphrodite... Je... Oui, merci. Je suis navré de vous avoir importuné, je...."

Il fut interrompu par l'arrivé d'un homme inconnu. Au moins Ray se sentait moins seul à présent. L'homme planta son épée dans le sol et le Cardinal reconnut immédiatement la cuirasse qu'il portait. Un sourire se dessina sur son visage. Il s'agissait d'un Maître d'arme, celui de l'épée plus précisement. Le guerrier en avait passé des heures à s'entraîner auprès de ces génies. Enfin génie était assez inapproprié, ces personnes vouaient leur vie à leur art. Ils avaient toujours quelque chose à enseigner et Ray ne se lassait pas d'apprendre à leur côté. D'ailleurs le maître de son régiment était-il présent? L'homme se présenta, il portait le nom de Sohan. Un prénom arabe probablement? A peine était-il de retour dans sa ville natale que les choses devenaient intéressantes. Un nouvel adversaire potentiel se présentait et la situation militaire semblait compliqué. La suite serait prometteuse, le cardinal attendait, toujours à genoux.

Revenir en haut Aller en bas
Arès
Dieu de la Guerre
Arès
Messages : 617

Caractéristiques
Vie Vie:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue360/360Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (360/360)
Cosmos Cosmos:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue392/392Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (392/392)
Armure Armure:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue700/700Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (700/700)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Cousinnnnnn, ça faisait longtemps !   Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 EmptyJeu 26 Sep - 19:26

God Of War
La venue des Berserkers avait mis fin au petit jeu du couple. Dommage... ils auraient évidement du temps pour se rattraper mais maintenant que les affaires allaient reprendre, ils allaient devoir faire preuve de patience... Aphrodite c'était mise à sa place à ses côtés. Restant dans sa position assise, Arès écouta la réponse de son fidèle guerrier. Il était déjà près à en découdre. L'unique voyait ses guerriers se réincarner et revenir à lui, comme si le moment de bouger était enfin arrivé.

" Je n'en doute pas Ray. "

Posant son regard vers l'entré, un nouveau Berserker se présenta à lui. C'est avec le sourire que l'unique l’accueillit. Il semblait venir du sud de la planète avec une peau légèrement plus foncé. Lorsque la lame de son épée heurta le sol de son temple, le dieu de la guerre fronça les sourcils. Cet endroit divin... donc il prenait soin depuis sa création venait d'être abimé par cet homme. Mais ce fut les mains d'Aphrodite et notamment l'un de ces ongles qu'il senti contre sa chair. Le fils de Zeus se tourna vers son épouse avec un air perplexe. Qu'elle mouche l'avait piqué ?...

" Bienvenue parmi nous. Toutefois... sache qu'il est interdit de souiller mon temple, de le salir ou d'y planter ton épée. "

Le ton de sa voix n'était pas agressive, mais elle n'était pas amicale non plus. C'est alors que son regard changea radicalement. Qu'elle était cette puissance... Ce fragment d'énergie. Un cosmos d'une grande intensité. Le poing serré, le fils de Zeus jeta un oeil vers son épouse. Une attaque divine venait d'être lancé. Comme lorsque Apollon avait frappé Cronos.

" Athéna Exclamation... "

Que se passait-il sur terre ? Une Guerre Sainte ? Il était évident qu'Athéna affronter de puissant ennemi. Et d'après lui, seul Hadès et son armée pourrait obligé sa soeur à utiliser de tel moyen. Elle devait être sacrément mal pour franchir l'interdit. Il était temps de montrer au monde que les Berserker étaient de retour.

" Sohan, Ray. Athéna vient d'avoir recourt à une technique interdite. Quelques soit ces motivations, elle devra en payer le prix. Découvrez ce qui se trame sur terre et faites moi un rapport au plus vite. Évidement... vous avez quartier libre pour vous déchainer. "

Faire entrer en scène ses Berserkers maintenant était l'occasion de rappeler au monde leurs existences.

Revenir en haut Aller en bas
Ray
Cardinal du Feu
Ray
Messages : 82

Caractéristiques
Vie Vie:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue190/190Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (190/190)
Cosmos Cosmos:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue190/190Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (190/190)
Armure Armure:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue420/420Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (420/420)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Cousinnnnnn, ça faisait longtemps !   Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 EmptyJeu 17 Oct - 15:10

「 Retour à Sparte」

Quartier libre pour se déchainer? Pour Ray c'était comme une demande en mariage. S'il était plus sentimental, il en aurait les larmes aux yeux. Donc une greluche qui se prend pour une déesse guerrière avait utilisé une technique interdite? Et elle devait en payer le prix? Le Cardinal eut un frisson, aurait-il l'occasion d'affronter un Dieu? Il n'avait aucune chance de sortir victorieux d'un tel affrontement, c'est ce qui le rendait si intéressant! Il n'y avait plus une minute à perdre, une occasion comme ça ne se représenterait pas de si tôt! Il regarde le seigneur Arès.

"Il sera fait selon vos désirs."

Le guerrier se releva et sourit à Aphrodite. Si les deux Berzerkers quittaient les lieux, le couple pourrait probablement reprendre ses activités. Il baissa la tête respectueusement.

"Dame Aphrodite. Seigneur Arès."

Il quitta promptement le palais et se dirigea vers son domaine. Le voyage ne serait pas long jusqu'à Athènes, mais ça n'excluait pas une bonne préparation. Il examina son armure, elle était en bon état, elle paraissait même neuve. L'inspection de l'armement vint après. Ses deux fidèles épées étaient soigneusement entretenues, il n'y avait donc pas de soucis à se faire à ce sujet-là. Il empoigna ensuite une lance et un javelot qu'il attacha dans son dos. Après avoir fait un paquetage, avec de quoi manger et dormir, il fit le tour du domaine à la recherche de volontaires pour l'accompagner. L'endroit était tellement désert... Il allait vraiment devoir recruter des Berzerkers. Le souvenir d'un endroit animé où tout le monde s'entraînait à longueur de journée le rendit nostalgique durant un instant. Ray irait seul, dommage. C'était une expérience qu'il aurait voulu partager, mais il garderait la gloire de ces combats pour lui tout seul.


Il franchit les autres domaines jusqu'à la porte de la guerre. A peine arrivé qu'il devait repartir. Un regard en arrière vers sa cité natale, qu'est-ce qu'elle avait changé. La fierté Spartiate s'était tarie depuis l'unification et encore plus depuis la domination Ottomane. Heureusement que quelques braves parvenaient encore à s'élever de cet immondice qu'on appelait "progrès". Il y aurait beaucoup à faire s'il revenait vivant de cette mission. Et il y avait peu de chance que ce soit le cas étant donné qu'il avait le droit de se déchainer... Même s'il ne devait pas oublier de faire parvenir les informations récoltées au Maître de la Guerre.

Ray prit la route du sanctuaire, accompagné par une douce brise. Il franchirait la porte des Thermopyles et en profiterait pour se recueillir devant la tombe de Léonidas avant de rejoindre l'éternelle rivale de Sparte.


"Mon roi, permettez-moi une mort aussi glorieuse que la vôtre."

Arrow Temple du bélier
Revenir en haut Aller en bas
Aphrodite
Déesse de l'Amour et de la Beauté
Aphrodite
Messages : 72
Infos fermées
MessageSujet: Re: Cousinnnnnn, ça faisait longtemps !   Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 EmptyMar 22 Oct - 17:17



  Refaire la déco
  Superposition de coussins

 La technique de l'ongle... ça marche à tous les coups.
Visiblement très satisfaite d'avoir détourné l'attention de son époux qui, comme l'effet recherché, en oublia de réprimander -voire pire- le pauvre bougre qui avait fait étalage d'un peu trop de zèle, Aphrodite répondit au sourcil interrogatif de son époux par un sourire à en faire fondre toutes les pierres des montagnes gelées d'Asgard.
Et... comme prévu également, le sujet de la guerre revint bien vite sur le tapis. Pendant ce temps, l'Amour agita légèrement les doigts d'une main, tandis que la pierre se réparait en extrayant l'air de rien la lame qui y était plantée.
C'est ce qu'on appelle une bonne chose de fait. Bien.

«Nul souci mon cher Ray, sois rassuré.»


 Mentit-elle avec un aplomb sans la moindre faille.
A vrai dire les guerriers de son époux étaient les spécialistes incontestés du dérangement, à toutes heures du jour ou de la nuit, par ailleurs. Aujourd'hui ne faisait pas exception. Mais bon... elle avait l'habitude. Ce n'était pas si grave, finalement. Bien qu'elle aurait volontiers donné suite à la charmante proposition d'Arès. Cela n'était que partie remise, comme toujours. Ou du moins... souvent.

Cependant.

L'échine de la Divine fut traversée par une décharge électrique et elle tourna franchement le visage vers son époux en le dévisageant de la même manière que lui la dévisageait. Et lorsqu'il prononça les deux mots fatidiques, Aphrodite ne put qu'affirmer son ressenti en acquiesçant en silence. La mine de son visage prit une teinte sévère, alors qu'elle fixait ainsi son époux, leurs pensées se mêlant avec une extrême facilité, comme à l'accoutumée.
Athéna venait de lancer une attaque interdite par le mont Olympe depuis fort longtemps. Mais l'Amour n'eut pas le temps de s'exprimer, qu'Arès lâcha les chiens instantanément. Un sourire amusé se dessina sur les lèvres carmins de la fille de Zeus. Nul doute qu'il allait y avoir du... mouvement... à la surface du globe.

«C'est bien étrange tout de même...»


Dit-elle d'un air songeur une fois que les guerriers eurent quitté le palais, tout en enlaçant les épaules d'Arès.

«Notre chère petite soeur n'est pas du genre à lancer son attaque divine pour n'importe quelle raison, tu le sais aussi bien que moi. Je me demande bien ce qui l'a poussée vers une telle extrémité...»


Poursuivit-elle alors que la pulpe de son index glissait distraitement sur le front de son époux.

«Tu sais ce que cela signifie... Notre cher papa ne tardera pas à convoquer le Tribunal Divin pour la juger.»


Uune occasion pour Arès d'avoir toutes les informations qu'il souhaitait, et plus encore peut être... Les règlements de compte pendant le Tribunal Divin, et pas que concernant l'accusé, étaient légion la plupart du temps. Arès était d'ailleurs bien placé pour le savoir, ayant eu la déconvenue d'être condamné par ce même Tribunal alors qu'il n'était en rien son accusé à l'origine. Nul doute que ce charmant souvenir, issu directement de leur soeur et souveraine des Enfers, allait se raviver lorsqu'il se retrouverait face à Hadès.


  (c) Never-Utopia
 

----------------------------------------

Merci mon Arès d'amour pour le kit ♥️

Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Signature-Aphrodite

Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Banaph11
Revenir en haut Aller en bas
Arès
Dieu de la Guerre
Arès
Messages : 617

Caractéristiques
Vie Vie:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue360/360Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (360/360)
Cosmos Cosmos:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue392/392Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (392/392)
Armure Armure:
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Left_bar_bleue700/700Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (700/700)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Cousinnnnnn, ça faisait longtemps !   Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 EmptyDim 10 Nov - 1:38

God Of War

Le fils de Zeus toujours au contact de sa déesse de l'amour fut contrarié de sentir autant de puissance déferler au loin. Des combats de haute intensité se déroulait sans qu'il ne puisse y prendre part. Du moins pour le moment... Car affaiblis, les camps risquaient de vouloir trouver de nouveau alliée en la personne d'Arès. Voilà qui le mettait en position favorable, surtout que sa sœur venait une nouvelle fois d'irrité les Olympiens. Les attaques divines étaient interdites, et tout ceux qui bravait cette lois risquait d'en payer le prix fort... A moins qu'il n'y trouve son compte.

Maintenant qu'ils étaient seuls... il était temps de parler de chose plus importante. Cette fois, ce ne seraient pas leurs corps, mais bien leur stratégie qui parleraient. Bien qu'Aphrodite ne soit pas réellement une déesse appartenant à son royaume, elle avait son mot à dire puisqu'elle y passer tout son temps. D'autant plus qu'il ne fallait pas non plus négliger son rôle et sa force.

" Pour que quelqu'un l'ai poussé à faire ça... Lui aurait t-on dérobé quelque chose qui lui tient tant à coeur ?... "

Posant ses mains sur la taille d'Aphrodite, l'unique ferma les yeux un instant. C'est encore une fois qu'il senti une énergie similaire être déployait. Au vu de la quantité d'énergie et de la sensation... les deux techniques divines avaient surement été lancé du même endroit. Serait-ce là un affrontement entre deux divinités supérieurs ?

" Encore une autre... Si cela continue. Je vais demander à père de châtier ces dieux rebelles. "

Dit-il avec un large sourire. En effet, Arès était toujours surveiller par Zeus à cause de ces anciens agissements. Seulement, au vu de tout ce qui se passait, il semblait être le plus sage de tous. Continuant ces caresses sur la jambe de l'Amour.

" J'espère qu'il prendra son temps avant de nous convoquer, j'aimerais... pouvoir jouer de mon charme avec Athéna... "

Bien évidement, cette phrase n'était là que pour amuser sa compagne, car en parlant de "charme" il souhaitait surtout lui faire du chantage. Si elle souhaitait l'avoir de son coté lors de ce tribunal divin, Athéna allait devoir faire certain sacrifice pour lui...

Revenir en haut Aller en bas
Alya
Berserker de la guerre, le cavalier rouge
Alya
Messages : 8
Infos fermées
MessageSujet: Cousinnnnnn, ça faisait longtemps   Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 EmptyHier à 6:12

Alya, la Berserker de la Guerre, se promenait dans le domaine de de son seigneur, Arès. Elle avait croisé la Déesse Aphrodite, mais elles ne s'étaient pas parlées. Elle avait encore quelques conflits avec son passé. Elle ne parvenait pas à s'en détacher pour s'en libérer et laisser libre cours à son instinct de carnage. Elle se rendait donc près du temple de son maître. Elle se souvenait encore que, lorsqu'elle était Cavalier de l'Apocalypse, son père était "fier", même si elle savait que son paternel aurait voulu un fils. Elle se souvenait également du moment où elle avait vu sa mère au Sanctuaire de la Déesse Athéna et où elle avait tenté de tuer celle qui l'a mise au monde.

Près du temple du seigneur Arès, Alya était assise sur les escaliers, pensive. Elle réfléchissait à ce qu'elle pourrait faire pour se détacher du passé et à passer à autre chose. Elle entra donc de nouveau dans le temple de son dieu, Arès. Une fois devant lui, elle posa un genou au sol avant d'adresser la parole à son seigneur.

"Seigneur Arès, j'aurai besoin de vous demander quelque chose."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Cousinnnnnn, ça faisait longtemps !   Cousinnnnnn, ça faisait longtemps ! - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cousinnnnnn, ça faisait longtemps !
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Royaume de la Guerre ¤ Arès :: Le domaine de la Guerre :: Le temple d'Arès-
Sauter vers: